Messages les plus consultés

Adieu

Depuis longtemps, tes mains suppliaient,
Toujours... et encore,
Paralysés, grotesques, nous voulions les apaiser,
Et parfois, pour respirer, les fuir.
Ce jour-là, nous ne sommes pas là,
Un instant de trop, et te voilà au bord de l'eau,
Suffoquant, tu nous vois.
Et déjà, il est trop tard.





La pluie pleure les larmes de mon cœur,
Mon sourire reste éteint.
Noire, je n'ose plus penser,
Aujourd'hui, commence mon deuil.


Ophelia de John Everett Millais 1851
Noyée de chagrin,
Il faut pourtant reprendre la vie.
Demain, un jour,
La vie l'emportera...