Messages les plus consultés

L'amie prodigieuse, Elena Ferrante

L'entrée en matière est longue, presque lourde. C'est que le climat des quartiers pauvres de Naples, dans les années après-guerre, est plombé. Il y a la violence, mais aussi le mépris et la bêtise.
Elena et Lila, devenues amies dès l'enfance, tentent de le dépasser, ce marasme ambiant, Elena en se lançant dans les études, Lila en refusant de se laisser imposer la volonté des hommes, de son père puis des jeunes gens trop empressés.
Une certaine ambiguïté habite le lien qui les unit. Lila peut être cassante, parfois silencieuse. Elena éprouve de la jalousie : Lila montre des capacités intellectuelles étonnantes, elle plaît ; Elena trime et n'attire que des regards soumis ou malsain. Cependant, bien qu'elles prennent des directions différentes, elles retrouvent toujours, quand elles sont ensemble, une force qui leur permettent de comprendre et de contourner la laideur de leur milieu.



L'auteure puise dans cette amitié étonnante et complexe le terreau de son récit. A travers des sentiments contradictoires et puissants, des histoires de quartier parfois sordides, elle nous plonge dans les bas fonds d'une cité historique de l'Italie.
Un roman à la fois vivant, tragique, et traversé d'espoirs inattendus.